Luce Grosjean a accordé une interview à PRIMI juste avant de s’envoler vers Los Angeles pour assister aux Oscars où deux des films d’animation qu’elle distribue étaient en compétition : Garden Party et Negative Space

Luce a étudié à l’école des Gobelins et est devenue plus tard leur distributrice. Elle a également travaillé pour le RECA (réseau des écoles françaises du cinéma d’animation). Ce parcours lui permet aujourd’hui d’avoir un regard d’expert et d’ anticiper la manière dont un film sera reçu.

Miyu Distribution

L’année 2017 a été marquée par le rapprochement entre Sève Films et Miyu Production,. Les deux structures ont fusionné et Sève Films s’appelle désormais Miyu Distribution.

Cette fusion permet aux deux entités de s’enrichir mutuellement : Miyu Production a récupéré les films en production de Sève et Miyu Distribution s’occupe des films de Miyu Production (4 films d’animation 2D produits / an)

La société possède 3 studios à Valence, Paris et Angoulême.

Les festivals – agenda 2018

Pour Luce, ce premier trimestre 2018 a été riche d’actualités avec la sélection de L’après-midi de Clémence (par Lénaïg Le Moigne)à la Berlinale en programme Jeune public et le court-métrage Vermine (Jeremie Becquer, élève à l’école danoise The Animation Workshop) à la Berlinale Generation.

Au mois de mars, on l’a retrouvé aux Oscars, pour porter le film créé par des étudiants de l’école @MOPA de Arles, Garden Party qui y était nominé.  Même s’ils n’ont pas obtenu le prix, c’est une consécration pour le travail des étudiants et pour l’écosystème de l’animation arlésienne : les sociétés TuNousZaPasVus et La Station Animation ont

aidé à la réalisation du film. Luce a fait le déplacement à Los Angeles pour un second court métrage d’animation qu’elle distribue : Negative Space de Max Porter and Ru Kuwahata.

« Amener des films aux Oscars est un vrai travail d‘équipe et demande une connaissance pointue du milieu de l’Académie » nous explique Luce.

Elle précise aussi que c’est notamment à travers sa participation en 2017, à la délégation PRIMI au SXSW à Austin (festivals mondiale des contenues digitaux), qu’elle a pu appréhender le business outre-Atlantique et à quel point on doit y aller de manière décomplexée. Cela ne l’a pas empêchée d’avoir recours aux publicistes pour arriver à accomplir ce parcours.

De retour des Oscars, Luce Grosjean est partie prenante de la Fête du court métrage du 14 au 20 mars. Cet évènement grand public permet de mettre en avant l’animation très actif sur Arles et montrer aux habitants ce qui se créé sur le territoire.

Ensuite, elle se rendra au Dingle International Film Festival en Irlande pour continuer le travail de promotion des films qu’elle distribue.

« PRIMI est un réseau en région qui permet de créer un lien là où il est difficile de comprendre le tissu régional. D’ailleurs, en région, il existe de réels talents. Nous n’avons pas à rougir de ce qui se fait ici ! ».

« La semaine au SXSW 2017 est un extrêmement bon souvenir : échanger avec le producteurAlexandre Cornu sur le travail des Films de Tambour de Soie, savoir et comprendre se qui passe à l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse grâce à Raphaël Roth. Ces rendez-vous permettent de comprendre exactement comment l’écosystème local fonctionne »

Luce considère que les adhérents du réseau peuvent-être un véritable moteur pour le cluster : ils doivent faire remonter leurs besoins, être à l’initiative de rencontres, d’idées…

Arles, ville d’animation

Matthieu Grospiron, de l’Atelier 257, Marc Rius de Tu Nous ZA Pas Vus, Michel Cortey, de La Station Animation, Luce Grosjean de Sève Films et MAthieu Rey et Thomas Giusiano de Tu Nous ZA Pas Vus (de g. à dr.). photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Miyu Distribution n’est pas isolé de l’écosystème de l’animation car il partage les locaux de TuNouZAPasVus et la Station Animation.

La Ville d’Arles apporte d’ailleurs son soutien et sa bienveillance à ce secteur car elle a bien bien compris que ce pole était un véritable vivier d’emploi : 30 à 50 personnes peuvent travailler sur un projet. Les retombées économiques locale sont importantes et cela contribue aussi à l’attractivité du territoire.

 

En savoir plus :

Site internet de Miyu distribution : http://www.miyu.fr/distribution/

Page PRIMI de Miyu distribution : https://wp.me/P9pzsY-14Z

Interview de l’équipe de Garden Party chez Patrick Cohen – Europe 1 : http://www.europe1.fr/culture/la-belle-histoire-de-six-etudiants-arlesiens-nommes-aux-oscars-on-ne-sattendait-pas-a-ca-3581417

* RECA : Réseau de 25 Ecoles Françaises de l’Animation